MgrRichery.opt

Bicentenaire de la restauration du Siège épiscopal de Fréjus 1823-2023

Fondu avec le diocèse de Toulon dans celui d’Aix et Arles durant la Révolution, le diocèse de Fréjus fut rétabli, avec une trentaine de nouveaux sièges, par la bulle Paternae charitatis du 6 octobre 1822. Ce n’est que l’année suivante, sur la base d’une nomination royale du 10 avril, les bulles de préconisation étant signées le 16 mai, qu’un nouvel Evêque fut donné à Fréjus en la personne de Monseigneur Charles-Alexandre de Richery. Celui-ci fut sacré le 20 juillet 1823 à Paris. Le 23 juillet, il signait une procuration au profit de l’Abbé Saurin, Curé de la cathédrale de Fréjus, afin qu’il prenne possession du siège épiscopal en son nom le 3 août suivant. Mgr de Richery fit son entrée dans sa ville épiscopale le 1er octobre 1823, à la grande satisfaction du Maire et des habitants qui depuis des années avaient multiplié les démarches pour le rétablissement du siège.

Monseigneur de Richery

Tout donné à sa mission restauratrice, le nouvel Evêque adresse entre le 29 septembre et le 18 octobre ses trois premières lettres pastorales au clergé et aux fidèles. Dès le 30 novembre, il réinstalle le Chapitre dans sa cathédrale et le Grand Séminaire dans ses bâtiments XVIIIe fermés par la Révolution. En six courtes années d’épiscopat (1823-1829), Monseigneur de Richery posa les fondements d’un diocèse non seulement ressuscité mais comme recréé. L’impulsion restauratrice qu’il sut donner, confortée par sa charité édifiante pour les pauvres, fut amplifiée par ses successeurs jusqu’à la fin du XIXe où l’instauration de la IIIe République annonça une nouvelle remise en cause du statut de l’Eglise de France.

Pour célébrer ce bicentenaire, qui succède au centenaire du Grand Séminaire de La Castille (2022), les Archives diocésaines mettent en ligne le recueil des actes relatifs à la restauration du Siège de Fréjus. Le lecteur y trouvera notamment les démarches de la ville pour le rétablissement du Siège, les procès verbaux de prise de possession et d’installation, les discours des autorités civiles et ecclésiastiques, les premières lettres pastorales, la relation des cérémonies et même une notice historique sur l’évêché et le séminaire.

 

À la une

Jalons de la Pastorale du Patrimoine et du Tourisme

Liste non-exhaustive et potentiellement actualisable Monseigneur Michel (1829-1845) Lettre circulaire sur les objets ci-dessous désignés...
Lire cet article about Jalons de la Pastorale du Patrimoine et du Tourisme

Mise en ligne du catalogue dédié au Petit Séminaire

Suite à la création récente, sur leur site général, d'une page dédiée au Petit Séminaire,...
Lire cet article about Mise en ligne du catalogue dédié au Petit Séminaire

Une photo inédite des enfants Aubert

L'approfondissement de l'histoire de La Castille est l'occasion de rencontres personnelles et d'enrichissements mutuels notamment...
Lire cet article about Une photo inédite des enfants Aubert

Participer et devenir bénévole

Nous avons besoin de vos talents

Merci pour votre générosité