valentin-366196

Congrégation Notre-Dame de Miséricorde du Bon Pasteur de Draguignan

Cette congrégation diocésaine fut, avant la Séparation, à la tête dans le Var de nombreuses écoles communales et d’hospices. A Brignoles, elle dispose de quatre maisons et de 30 religieuses.

Ces soeurs fondèrent et dirigèrent longtemps l’orphelinat de Garéoult. Elles furent également chargées du Grand et du Petit Séminaire, ainsi que de la maison épiscopale jusque vers 1910 où le Bon pasteur de Draguignan fut remplacé dans ce service par la Congrégation Saint-Martin de Digne.

La suppression du droit d’enseigner, la laïcisation des hôpitaux, les obligèrent à progressivement fermer leurs maisons mais la Guerre de 1914 renouvèle la Congrégation par des vocations nouvelles.

Sources

À la une

Sort mélancolique des Archives paroissiales (1938)

Rappel des curés à leurs devoirs de conservation des archives et du mobilier sacré de...
Lire cet article about Sort mélancolique des Archives paroissiales (1938)

Saints de Provence aémères

Liste des saints vénérés en Provence n'ayant pas de jour de fête déterminé, ainsi dits...
Lire cet article about Saints de Provence aémères

Devoirs des femmes et hommes chrétiens 1925-1933

A l'occasion du Mercredi des Cendres et de la Saint-Valentin, les Archives diocésaines reviennent sur...
Lire cet article about Devoirs des femmes et hommes chrétiens 1925-1933

Participer et devenir bénévole

Nous avons besoin de vos talents

Merci pour votre générosité